En route pour Fort-la-Latte & le Cap Fréhel en solo

donjon de fort-la-latte vu à travers un carcan

J’avais envie de visiter Fort-la-Latte depuis plusieurs mois. L’architecture de la forteresse et sa position sur la Côte d’Émeraude m’attiraient fortement ! Je n’ai pas l’habitude de visiter des monuments toute seule. Mais avec le temps magnifique qu’il faisait, je me suis dit que je pourrais faire une exception. Par chance, c’était un mardi et il n’y avait pas trop de visiteurs. Je me suis donc sentie à l’aise pour arpenter les lieux en solitaire.

vue de fort-la-latte à une distance d'environ 200 mètres

Fort-la-Latte, une forteresse de guerre devenue un château de villégiature

L’ancienne forteresse est située sur un cap rocheux. Il est classé Monument Historique mais il s’agit d’un domaine privé. D’ailleurs, les actuels propriétaires des lieux vivent sur place.

fort-la-latte
à gauche on peut voir l'entrée de fort-la-latte et à droite, une tête de bêlier
vue sur la baie et un voilier

La visite

Vous trouverez des panneaux numérotés pour vous guider tout au long de la visite. Mais vous pouvez également choisir de suivre une visite guidée si vous préférez. Les horaires sont indiqués à l’entrée, au niveau de la caisse.

on voit l'intérieur du premier pont levis et au loin la forteresse de fort-la-latte
on voit la forteresse de fort-la-latte derrière des plantes aux fleurs blanches

Les panneaux sont disposés de manière régulière tout au long du parcours et les textes ne sont pas trop longs. Vous pouvez donc profiter de la balade tranquillement tout en apprenant l’histoire du lieu.

vue depuis le deuxième pont levis de fort-la-latte

vue sur la citerne de fort-la-latte et au loin la mer
La citerne
on voit l'entrée de la chapelle de fort-la-latte
La chapelle

La vue est magnifique. On est entouré par l’eau mais on est, en même temps, protégé par les bâtiments de pierre qui surplombent la falaise. C’est extrêmement agréable et dépaysant.

on voit le donjon de fort-la-latte depuis l'entrée du fort, il est entouré de végétation et de fleurs
on voit l'arrière de la chapelle de fort-la-latte derrière la végétation

on voit le logis du gouverneur depuis le jardin aromatique de fort-la-latte
Le logis du gouverneur

Je crois que la partie la plus attrayante est le moment de grimper jusqu’en haut du donjon. Le drapeau breton (la bannière d’hermine utilisée entre 1316 et le 16ème siècle) vous attend à la fin de votre ascension. De là-haut, on domine la forteresse et ses jardins. La vue à 360 degrés est splendide et le sentiment de liberté grisant !

vue sur la mer depuis la montée pour rejoindre le donjon de fort-la-latte

il s'agit de l'entrée du donjon de fort-la-latte
Entrée du donjon

il s'agit d'une salle tout en pierre blanche dans le donjon, on voit une cheminée et la voûte en ogive

vue sur la partie haute du donjon et son drapeau breton à hermine

vue du donjon sur les jardins et sur la côte

Vue sur le Cap Fréhel depuis le donjon
Vue sur le Cap Fréhel

Retrouvez toutes les infos nécessaires sur le site officiel de Fort-la-Latte (attention, l’ancien site est toujours en ligne mais ils en ont un tout beau tout neuf !). À noter que vous pourrez vous garer gratuitement avant de pénétrer dans le domaine.

on voit de la lavande et derrière celle-ci la tour des archers de fort-la-latte
Tour des archers

Poursuivons cette visite en solo vers le cap Fréhel.

Face au Fort-la-Latte, le Cap Fréhel

Le Cap est à 5 minutes de voiture donc autant en profiter ! Par contre, il faut savoir que le parking est payant et qu’à moins de vous y rendre à pied, vous ne pourrez pas y échapper (3 € pour une voiture). Je ne sais pas si cela permet de limiter le nombre de visiteurs. En fait, j’en doute. Malheureusement, les voitures garées juste en bas du phare détériorent grandement le paysage. Disons-le clairement, c’est moche ! Mais bon, c’est ça le tourisme. Il faut savoir faire abstraction. Une fois qu’on se concentre sur le phare et sur la beauté de la côte derrière, on oublie ce “détail”.

Phare du cap Fréhel
vue sur l'arrière du phare du cap Fréhel
vue latérale sur le phare du cap Fréhel

phare Vauban au Cap Fréhel
Phare Vauban (premier phare du Cap Fréhel)

En parlant du phare, il est possible de le visiter (3 € pour un adulte). Je n’y suis pas allée pour deux raisons. D’une, j’avais déjà payé pour le parking et, de deux, j’avais déjà profité de la vue depuis le donjon du Fort-la-Latte. Mais je suis sûre que ça peut être intéressant et offrir une jolie perspective sur la côte d’émeraude. J’ai donc arpenté les petits chemins et profité du panorama qui s’offrait à moi.

vue sur fort-la-latte depuis le cap Fréhel
Vue sur Fort-la-Latte

vue sur le phare du cap Fréhel au loin et sur la côte avec la mer
famille de goélands se trouvant sur un rocher

Pour finir, c’était une belle journée en solitaire. Bon, j’avoue que j’étais un peu moins à l’aise dès qu’il y avait davantage de monde. Il est vrai que j’aime partager mes ressentis et échanger lorsque je visite un endroit. Donc il y avait un tout petit peu de frustration ! Mais j’ai pu me rattraper en rentrant chez moi et cela reste une expérience à retenter sans hésitation.

Anaïs

Une autre visite en Bretagne ? Ou en Normandie ? …

L’île d’Arz – En balade avec les copines

La photo est prise sur l'île d'Arz. En premier plan, portail bleu. Derrière, une maison en pierre sur la gauche et une vue sur le Golfe du Morbihan sur la droite.

Cela faisait plusieurs mois que je n’avais pas revu mes deux anciennes collègues et très bonnes copines. Il nous fallait donc un endroit particulier pour nous retrouver ! Nous nous sommes décidées pour l’île d’Arz puisqu’aucune de nous ne l’avait visitée auparavant.

Nous voilà donc parties à l’aventure telles trois baroudeuses… Ou plutôt vacancières !

L’île d’Arz : comme un air de vacances

Nous sommes parties de la gare maritime de Vannes à 14h00 dimanche dernier.

Le départ

Un seul moyen pour se rendre sur l’île : prendre un bateau. Pour les citadines que nous sommes, ça a déjà un petit côté exotique !

Côté pratique

La traversée se fait avec les bateaux-bus du Golfe et prend environ 30 minutes. L’aller-retour coûte 10,40 € par personne, ce qui est plutôt raisonnable. Les informations pratiques et les horaires et tarifs sont disponibles sur le site de l’île d’Arz.
Il faut juste faire attention à un petit détail : l’heure de retour du dernier bateau. Sinon vous resterez coincés sur l’île. Certes, il y a toujours pire dans la vie mais bon… !

Côté ambiance

Le court voyage en bateau nous transporte immédiatement dans un autre décor. On quitte la terre ferme pour rejoindre une île au milieu du Golfe du Morbihan. Ô joie !
Nous sommes dimanche, il fait grand soleil, 26 degrés et pas un souffle de vent. En arrivant, nous avons définitivement l’impression d’être en vacances, au moins pour les quelques heures à venir.

un banc en bois en premier plan devant la mer puis une maison au second plan avec le profil d'un marin peint sur la façade.

Après notre arrivée

Nous avons tout d’abord déjeuné car il était déjà presque 15h00. Je ne parlerai pas du restaurant car ce n’était pas une très bonne expérience. En revanche, je vous conseillerais simplement d’éviter les restaurants que vous apercevez à votre arrivée, en tout cas pour les galettes. Je ne peux pas me prononcer sur le reste et je ne souhaite pas faire de mauvaise pub. Le personnel était très agréable et c’est surtout ce qu’on a retenu.

Cest une des plages de l'île d'Arz avec des bateaux en arrière plan

À pied ou à vélo ?

Après ce déjeuner tardif, nous nous sommes essentiellement baladées au gré de nos envies. Nous n’avons pas parcouru toute l’île. Notre but était vraiment de flâner et de profiter au maximum de notre temps ensemble. Il est bon de noter que tout peut se faire à pied car l’île ne fait que 3km de long. Mais vous pouvez louer des vélos dès votre arrivée. C’est une solution qui semble plus adaptée si vous comptez rester plusieurs jours ou si vous souhaitez faire le tour en longeant la côte (environ 15km).

En premier plan, on peut voir mes deux copines. En arrière plan, des arbres et la mer

chemin menant à la plage sur l'île d'arz

Pour qui ? Pour quoi faire ?

Venons-en aux principaux atouts de l’île : je la recommanderais surtout aux personnes souhaitant profiter de la plage, se baigner, pratiquer des loisirs nautiques, partir en randonnée (il y a 3 sentiers côtiers de difficultés variables) ou bien tout simplement se reposer et prendre du temps pour soi.

plage de l'île d'arz avec des touristes qui se baladent ou bronzent sur le sable

bateaux alignés sur l'herbe sur l'île d'Arz

Il y a environ 250 habitants. On trouve donc tout ce qu’il faut pour séjourner quelques temps : camping, hôtels, gîtes, petit supermarché, poste, mairie, etc. Les quelques boutiques de souvenirs étaient malheureusement fermées. Pas de chance pour nous !

rosier blanc en premier plan, fenêtre d'une maison en arrière plan

différentes fleurs en premier plan, maison au second plan avec façade blanche

maison en pierre en arrière plan caché par une grille bleue gris et une plante grimpante
Enfin, il n’y a pas de monuments à proprement parler, en dehors d’une église et d’un moulin. On vient surtout profiter de ce petit havre de paix et de son environnement. Les bateaux, la plage et une nature verdoyante… Les mouettes et les goélands font leur traditionnel ballet aérien et on peut apercevoir quelques hérons et lapins.

façade de l'église avec porte rouge sur l'île d'Arz
vierge au dessus de la porte de l'église de l'île d'Arz

lapin courant sur l'île d'Arz

un héron au centre de la photo prise sur l'île d'Arz

Le départ

Une fois notre promenade achevée, nous avons bu un verre à la terrasse d’un bar et sommes redescendues tranquillement vers le débarcadère, en longeant les maisons et la plage, une fois de plus. Puis le dernier bateau nous a ramenées à bon port après cette belle après-midi.

barrière en bois ancienne avec vue sur la mer derrière

sur la gauche un portail blanc et sur la droite un muret en béton surmonté d'un rosier blanc

Mer et ciel bleu, des bateaux sont stationnés sur l'eau

bateau à voile sur la mer

En conclusion, je dirais que l’île vaut le détour et permet de se déconnecter un peu du monde pendant quelques temps !  En revanche, je ne sais pas si j’apprécierais d’y passer plus de 2 ou 3 jours… J’aurais probablement un peu peur de l’ennui et du manque d’activités mais ce n’est que mon avis !

Anaïs